« Belle gueule de bois » de Pierre Deschavannes – Chronique de Maïté

« Belle gueule de bois » de Pierre Deschavannes

aux Editions du Rouergue, collection Doado (8€30)

Belle gueule de bois

Je suis ressortie K.O de la lecture de Belle gueule de bois. K.O, déroutée et bluffée. C’est un livre incroyable, magnifique, superbe. Mais c’est un livre terrible.

Il montre avec force la fausseté de certaines idées reçues sur la littérature jeunesse : non, la littérature jeunesse n’est pas forcément niaise. Non, elle n’est pas obligée de se cantonner dans un style plat et passe partout et de donner une vision conventionnelle du monde. De nombreux auteurs publient des textes d’une grande force en littérature jeunesse, et Pierre Deschavannes est de ceux-là.

Dans ce récit à la première personne, Pierre, un jeune adolescent qui est encore au collège, raconte sa vie avec son père alcoolique dans une maison au fond des bois. L’adolescent doit faire face au quotidien alors que son père est incapable de s’occuper de lui. Il a de la colère envers ce père détruit, mais aussi de l’amour, et il continue de faire face, jour après jour.

Ce roman à la fois dérangeant et émouvant déroule implacablement le fil d’un récit désespéré. Le style est brutal, efficace, et les dessins à l’encre ajoutent encore à la force du texte.

C’est un livre sombre et dérangeant. Mais je vous en recommande vraiment la lecture, car il est magnifique. A conseiller aussi à un(e) ado un peu grand(e) ou très mature, capable d’affronter une réalité sociale difficile. Un livre qu’on ne peut oublier.

Pierre Deschavannes est né en 1986 et vit actuellement en Haute-Garonne. « Belle gueule de bois » est son premier ouvrage.

Categories: Actualité, Jeunesse

Leave a Reply